VOYAGE EN ITALIE

Share |

Film réalisé par Roberto Rossellini

Un riche homme d'affaires britannique Alexander Joyce et sa femme Katherine arrivent à Naples dans leur automobile. Ils ont quitté l'Angleterre afin de recueillir l'héritage d'un oncle de Katherine : une villa dominant la baie de Naples. Burton, l'homme de confiance de l'oncle, leur fait visiter la maison où ils décident de s'installer quelques jours en attendant de la vendre. C'est la première fois, depuis dix ans de mariage, qu'ils entreprennent un aussi long voyage en tête-à-tête. Tout au long des cinq journées de ce voyage, leurs rapports vont se dégrader et cette nouvelle intimité va mettre en évidence une incompatibilité de caractères et de personnalités. Chacun va vivre de son côté : Alexander va à Capri chez des amis où il courtise une jeune femme, Marie, Katherine visite les musées et erre dans les rues de Naples grouillantes de vie, remplies d'amoureux et de femmes enceintes qui lui font ressentir, par contraste, la stérilité de son mariage. Le cinquième jour, la dispute éclate et ils envisagent le divorce. C'est alors que Burton leur propose de se rendre dans les ruines de Pompéi. Au cours de cette visite, une fouille met à jour un couple enlacé, Katherine a un malaise et se fait raccompagner par Alexander en voiture. Ils sont arrêtés par une procession et descendent de voiture. Soudain un miracle se produit : la guérison d'un paralytique au passage de la statue de la Vierge. L'enthousiasme de la foule entraîne Katherine dans un raz-de-marée humain. Alexander parvient à la rejoindre. Ils s'avouent leur amour et s'embrassent au milieu du brouhaha.


Fiche technique

Frais de port

  • - France : 7 €
  • - Pays de l'Union européenne : 11 €
  • - Autres pays : 22 €
  • - Gratuité au delà de 150 € de commande
  • - Paiements sécurisés par PayPal

Films sans Frontières

Depuis plus de 25 ans, La société Films sans Frontières a démontré dans le domaine de l'édition et de la distribution de films qu'elle est unique dans le monde.

L'idée est non seulement de découvrir de nouveaux talents mais aussi de continuer à faire vivre les films en les rééditant et en participant à leur restauration. Grâce à Internet, ce travail va se poursuivre.