Soirée spéciale - Luttes ouvrières, luttes d'émancipation : L'hypothèse communiste

Share |

Dans le cadre de l'événement ÉVÉNEMENT BADIOU AU CŒUR DE MARSEILLE *

Cinq jours de rencontres avec l'écrivain et philosophe Alain Badiou du 8 au 12 octobre 2014             

Dialogues, lectures, projections 

Contacts presse : Alt(r)a Voce - altra.voce@free.fr ou Florence Pazzottu - 06 13 93 01 56  Sergueï Waultier - 06 88 04 55 87 

Lieux et structures partenaires : Alt(r)a Voce, l'Association des Libraires à Marseille, le, le Cercle Manouchian, le Cinéma les Variétés, la Friche de la Belle-de-Mai, les Littorales, le Gyptis,  Incid. 90, les Instants vidéo, la librairie l'Arbre, la librairie l'Attrape-mots, la librairie l'Odeur du temps, la librairie Transit, Pensons le Matin, Quartiers Nord/Quartiers forts, Radio-Grenouille, le Ravi, le Repaire d'Aix-en-Provence, le Repaire d'Aubagne, le Repaire de Marseille, Shellac & Shellac sud, le Théâtre Toursky, Zibeline... 

 

Une soirée thématique au cinéma Les Variétés Jeudi 9 Octobre à 19h00 : 

"Luttes ouvrières, luttes d'émancipation : "L'hypothèse communiste*"

Séance spéciale du film SOUFFLES DE VIE (1h03'/2012) de Sergueï Waultier du Cercle Manouchian

suivie d'un dialogue entre Alain Badiou et les travailleurs ex-Nestlé et ex- Fraliben présence de Charles Haoreau de Rouge vif, et du résistant Charles Bianchéri. 

 

Les usines ferment les unes après les autres. Cette désertification entraîne la précarité, l’appauvrissement des couches populaires, la mise à mal des acquis sociaux. Face à cette situation, les travailleurs engagent la lutte contre les fermetures et les délocalisations. Ainsi, à Marseille, les Nestlé ont combattu 643 jours pour refuser la fermeture de leur usine. 

Le film Souffles de Viemontre comment les salariés de Nestlé ont réussi à maintenir la production de chocolat et sauver 180 emplois. On y assiste au redémarrage de l'usine sans les patrons.  Constitué de témoignages de ces «"Hommes Debout"» et des manifestations de soutien de la population de la vallée de l'Huveaune, le film engage également une réflexion sur le sens du travail, et des intellectuels resituent cette lutte dans le contexte politique mondial actuel. 

 

Tout près d'ici, à Gémenos, les travailleurs de Fralib avaient repris le flambeau et plus de trois ans après la fermeture de l’usine des tisanes Éléphant et des thés Lipton, 76 des 182 salariés (mis sur le carreau par la multinationale en 2010 malgré des bénéfices de 4,2 milliards d'euros) continuaient à occuper les locaux. N'étant plus payés depuis avril 2013 mais inscrits au chômage, les ex-Fralib allaient tous les jours à l'usine et entretenaient les machines, qui avaient été rachetées (ainsi que le terrain) par la communauté urbaine de Marseille en septembre 2012. 

Ils se sont battus à la fois contre les plans sociaux proposés par Unilever pour le compte de son ex- filiale et pour leur propre projet de reprise de l’activité par la création d'une SCOP (société coopérative et participative) : une société dans laquelle les ouvriers sont les associés majoritaires (ils détiennent au moins 51 % du capital social et 65 % des droits de vote), dans laquelle le dirigeant est élu par les salariés associés et le partage du profit est équitable. 

Les ex-Fralib seront présents ce jeudi 9 octobre au cinéma les Variétés, pour témoigner de leur lutte et de leurs victoires : plans sociaux invalidés par la justice, appropriation publique des bâtiments et de l'outil industriel, et, le 26 mai dernier, un accord avec Unilever portant sur 20 millions d'euros. L'usine devrait redémarrer cet automne. 

 

Toute lutte étant une lutte des idées, comme l'affirme dans le film le philosophe Alain Badiou, nous ouvrirons avec lui, avec les ex-Fralib et les ex-Nestlé, un débat sur l'articulation des luttes ouvrières et d'émancipation, et sur les nouvelles formes de résistance et d'organisation politique qui sont en cours ou sont encore à inventer. 

 

Cette soirée sera précédée par une rencontre avec conférence de presse sur le site de l'usine, à 10h30

 

Une sélection d'ouvrages sera proposée aux Variétés par la librairie l'Arbre (38 rue des trois mages, 13006 Marseille - http://librairiedelarbre.blogspot.fr/) 

 

* L'hypothèse communiste est un livre d'Alain Badiou, le volume 5 des Circonstances, publié par les éditions Lignes en 2009. Voici ce qu'Alain Badiou en dit  : « L’hypothèse communiste revient à dire que le devenir de l’humanité n’est pas condamné à la domination planétaire du capitalisme, aux inégalités monstrueuses qui l’accompagnent, à l’obscène division du travail et à la ""démocratie"" qui est, de tout cela, le concentré étatique, organisant en fait le pouvoir sans partage d’une oligarchie très étroite. »


Soirée spéciale - Luttes ouvrières, luttes d'émancipation : L'hypothèse communiste. Dans la ville de Marseille. Le

Cinéma
37 rue Vincent Scotto  13001 Marseille - Tél. : 0892 68 05 97


Vidéos DVD

Découvrez la boutique DVD Films sans Frontières

Déssins animés, grands classiques du cinéma mondial, documentaires ...