Séance-Débat autour du film : Les jours heureux, réalisé par Gilles Perret

Share |

LES JOURS HEUREUX

"quand l'utopie des résistants devint réalité"

Un Film documentaire de Gilles Perret (France-2013-1h37)

avec STÉPHANE HESSEL, RAYMOND AUBRAC, LÉON LANDINI, DANIEL CORDIER...

et aussi les interviews de FRANÇOIS HOLLANDE, JEAN-FRANÇOIS COPÉ, FRANÇOIS BAYROU, JEAN-LUC MÉLENCHON...

 

SÉANCE-DÉBAT en collaboration avec Attac

Lundi 20 Janvier 2014 à 20h00 au Cinéma Les Variétés

suivie d'un Débat animé par "Attac fait son cinéma" avec Robert Menchérini (historien, spécialiste de la résistance)

Pré-vente pour la séance dès le lundi 6 Janvier, en caisse du cinéma / Tarif Unique : 6€

(Le film sera re-programmé à quelques séances la semaine du 22 Janvier)

 

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».

Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc. Ce film retrace le parcours de ces lois pour en réhabiliter l’origine qui a aujourd’hui sombré dans l’oubli. Il raconte comment une utopie folle dans cette période sombre devint réalité à la Libération. Il questionne notre réalité sociale et politique d’aujourd’hui à travers les références au programme du CNR dans les discours politiques qui va de pair, pour certains d'entre eux, avec le projet de le démanteler. Enfin, il nous incite à voir comment les valeurs universelles portées par ce programme, pourraient irriguer le monde de demain...

Point historique / Conseil National de la Résistance :

Après avoir réussi à unifier les mouvements de résistance de la zone Sud, c'est au cours du séjour qu'il fit à Londres en février-mars 1943 que Jean Moulin définit, en accord avec le général de Gaulle, ce que devait être sa nouvelle mission : constituer le "Conseil de la Résistance". Il fallait rencontrer et convaincre les représentants des mouvements, des partis politiques de la droite aux communistes, des syndicats résistants. Finalement, le 27 mai 1943, sous la présidence de Jean Moulin, seize membres se réunirent pour la première fois dans le Conseil nouvellement constitué, en plein Paris occupé, 48, rue du Four, au nez et à la barbe de l'occupant. Le Conseil approuva à l'unanimité un texte reconnaissant le général de Gaulle pour seul chef. Moins d'un mois après, le 21 juin 1943, Jean Moulin fut arrêté et torturé jusqu'à ce que mort s'en suive. Sa disparition fut un coup dur pour le CNR, et inaugura une phase de flottement. Son successeur à la tête du CNR fut Georges Bidault. A l'automne 43, Les socialistes, le Commissaire national à l'Intérieur, André Philip, ex-député SFIO, le Front national (émanation du PC), la CGT présentèrent tour à tour différents projets qui conduirons à l'accord scellé le 15 mars 1944.

Le programme du CNR comportait deux volets. Le premier était "un plan d'action immédiate" préparant l'insurrection nationale que le CNR appelait de ses voeux. Le deuxième exposait les "mesures à appliquer dès la libération du territoire" : rétablissement du suffrage universel et des libertés fondamentales; instauration d'une véritable démocratie économique et sociale; planification concertée; nationalisation des sources d'énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d'assurances et des grandes banques; plan complet de sécurité sociale; retraite pour les vieux travailleurs; extension des droits politiques, sociaux et économiques des populations indigènes et coloniales, etc.

Une grande partie de ces mesures furent mises en application à La libération. Nous en bénéficions encore tous les jours mais une grande majorité des français en ignorent la provenance.


Séance-Débat autour du film : Les jours heureux, réalisé par Gilles Perret. Dans la ville de Marseille. Le

Cinéma
37 rue Vincent Scotto  13001 Marseille - Tél. : 0892 68 05 97


Vidéos DVD

Découvrez la boutique DVD Films sans Frontières

Déssins animés, grands classiques du cinéma mondial, documentaires ...