LES GRACIEUSES, Un film documentaire de FATIMA SISSANI

Share |

LES GRACIEUSES

Un film documentaire de FATIMA SISSANI (France/2014-1h19) 

2e long métrage documentaire de la réalisatrice après LA LANGUE DE ZAHRA

Production : 24 images, Girelle Production / Image : Olga Widmer / Montage : Giuliano Papacchioli / Son : M-C. Chery & M. Zeineddine

Séance-spéciale suivie d'un DÉBAT en présence de la réalisatrice

Vendredi 15 Janvier 2016 à 20h00 au cinéma Les Variétés 

(37 rue Vincent Scotto 13001 Marseille)

Tarif Unique 6€ / place en vente dès le 28 décembre en caisse du cinéma

Le film : Six jeunes femmes. Proches de la trentaine. Elles sont nées dans le même immeuble de la cité des Mordacs à Champigny-sur-Marne, banlieue ouest. Elles ne se sont pas quittées depuis l’enfance. Une relation fusionnelle. Elles racontent, joyeuses et à toute vitesse, cette amitié presque amoureuse et aussi l’identité, les rapports de classe, la relégation spatiale, sociale… À travers le portrait d’une bande de copines, drôles, joyeuses, énergiques mais aussi lucides et émouvantes, voici un regard juste sur la banlieue qui s’éloigne des clichés habituels.

"J'ai suivi six jeunes femmes, proches de la trentaine, et qui se connaissent depuis l'enfance. A travers l'amitié, j'ai questionné les rapports de classe auxquels elles ont été confrontées lorsque certaines d'entre elles travaillaient dans les milieux de la grande bourgeoisie. Ou au moment du passage du périphérique qui a, parfois, représenté pour elles un véritable choc parce qu'elles se sont senties jugées, observées, pas à la hauteur. Elles l'ont parfois vu dans le regard de l'Autre mais cette sensation de ne pas être à sa place (Leïla comme caissière au Théâtre des Variétés, Sihem en tant qu'élève à l'école d'infirmière dans le 12ème ou Myriam dans un magasin du 16ème) venait aussi d'un profond complexe de classe qu'elles "trimballaient" en raison de leurs origines culturelles et sociales et qu'elles ont fini par dépasser. J'ai aussi interrogé le rapport à l'identité et la notion d'intégration qu'elles ont purement et simplement torpillée. Tout ça joyeusement et avec douceur parce que c'est une profonde amitié et solidarité qui fondent ce groupe de femmes." Fatima Sissani

 

Le film a été sélectionné : 

Festival Image de la Diversité et de l'Égalité

Festival Clap Maghreb / Perpignan

FestivalStrasbourg Mediterranée, projection le 23 novembre 2015 à 19h

Festival ciné-junior

Festival international du film oriental de Genève

Festival des films des panoramas du Maghreb

Festival Itinérances Ales

Festival Visions sociales

Festival international du film de Ouidah au Benin : mention spéciale du jury

 

Fatima Sissani

Née en Algérie en 1970 et vivant en France depuis l’âge de 6 ans, Fatima Sissani s’oriente vers le journalisme après un DEA de droit. Elle fait ses armes à Radio Zinzine avec des émissions régulières en collaboration avec le magazine Que Choisir et le Monde Diplomatique, en réalisant de nombreux reportages. Elle tourne ensuite plusieurs documentaires et portraits radiographiques pour France Culture. La Langue de Zahra, son premier long métrage, s’intéresse à l’immigration et l’exil, à travers le portrait de sa mère. En 2014, elle signe avec Les Gracieuses son second long métrage documentaire.



Vidéos DVD

Découvrez la boutique DVD Films sans Frontières

Déssins animés, grands classiques du cinéma mondial, documentaires ...