Festival International du Film Chiant 2013

Share |

Du JEUDI 28 MARS au Dimanche 31 MARS

Projection permanente 19 h 00 - 00 h 00 >> La Jetée (bar des Variétés)

VENDREDI 29 MARS

20 h 00 - 0 h 00 >> Cinéma Les Variétés >> 8 € :

ÇA VA PAS LA TÊTE : Soirée d’Ouverture autour de 4 Réalisateurs inconnus mais Énervés : Sauvage + Please say something + Le Guide Paris/Nevers + Enjoy poverty

100% inédits : Une soirée d’ouverture, comme une boîte aux trésors, faite d’inconnus fabuleux aux films radicaux, qui leur ressemblent. Il a fallu se battre pour convaincre Renzo Martens qu’une salle de cinéma comprenne son documentaire politiquement suicidaire. Il a fallu remasteriser le photorama de Nicolas Mémain qui traînait dans un coin et tout chambouler en découvrant, il y a peu, la machine de guerre David O’Reilly. Petite cerise avec Sauvage de Paul Cabon, cri de guerre urbain au trait de dessin fré- nét-ique.

SAUVAGE de Paul Cabon (2010-3,30mn)

PLEASE SAY SOMETHING de David O’Reilly (2008-10mn)

David O’Reilly est jeune garçon, très talentueux et avant gardiste qui remporte tous les prix dans les festivals et qui envoie ses films en 24h quand on lui demande. Il n’aurait rien à faire là si ses films n’étaient pas complètement instables, plus numériques qu’un jeu vidéo auquel il emprunte tous les codes et tous les sons pour représenter une simple histoire d’amour d’aujourd hui. David ou le fou numérique qui voit la vie comme une Game Boy existentielle, sera de l’ouverture. C’est normal , on adore. Ca speed, ça cut, ça bling, ça dit « je t’aime » ou « dégage » là où on entend : Game Over.

LE GUIDE PARIS/NEVERS de Nicolas Memain (2006-25mn)

Contrairement à certain qui sont architectes le jour et font du jazz le soir, Nicolas Mémain n’a pas tranché entre la poésie, les souvenirs télévisés et la connaissance infinie de tous ces trucs en béton qui forment l’urbanisme. Non, il mélange tout. Sommet du film Chiant, le diaporama est une forme qui laisse généralement craindre le pire. Du périphérique à Nevers, en passant par la Grande Borne, l’observation aiguë et amusée dite par madame est un enchantement… Version remasterisée pour le festival. Inédit.

ENJOY POVERTY de Renzo Martens (2008-1h30)

Aïe! c’est là que ça coince. Si vous avez aimé le précédent, vous allez haïr l’auteur du suivant. Renzo Martens est un flamand, blond aux cheveux longs, dans le genre souverain. Plongé dans le rôle du faux candide, il s’enfonce au fin fond du Congo, bien décidé à réagir…normalement. Renversant toutes les positions confortables qui nous trouvaient bien installés devant « les docus », il va en quelques 90 mn tuer le mythe du documentariste, de l’humanitaire et nous plonger dans notre désengagement de mangeur de pop corn . Le monsieur se met en scène en tête à claque et va loin dans la démonstration. Magistral. Inédit.

SAMEDI 30 MARS

20h 00 - 22 h 00 >> Cinéma Les Variétés >> 6 € :

CEUX QUI LE FONT EXPRES I : The End + Vent Solaire + Julien Donkey boy

THE END du Collectif Incognito (2013-2mn)

VENT SOLAIRE de Ian Lagarde (2012-18mn)

JULIEN DONKEY BOY de Harmony Korine (1999-1h34)

A la fin des années 90, certains décrétèrent que faire des films était trop simple. Désormais, plus de lumière, de post production, de pied ou même de musique : tout en caméra amateur portée. Le premier Dogma américain, Julien Donkey boy, en rajoute une couche en se concentrant sur une famille dégénérée habitant bien loin d’Hollywood. Chef-op’ de Festen- Werner Herzog dans le rôle du père brutal et névrotique «Julien donkey-boy, c’est un peu la version anarchique de Gummo, comme si tout ce qui faisait sens dans le premier film, tout ce qui paraissait lisible tant du point de vue des affects que de la narration devait s’effacer pour laisser place à un bouillonnement permanent d’images sales, de personnages en crise et de caméra survoltée...»

SAMEDI 30 MARS

22h 00 - 00 h 00 >> Cinéma Les Variétés >> 6 € :

CEUX QUI LE FONT EXPRES II : À Portée de Main + A Story for the Modlins + The Five Obstructions

À PORTÉE DE MAIN de Haruna Kishi (2010-3mn)

A STORY FOR THE MODLINS de Sergio Oksman (2012-26mn)

THE FIVE OBSTRUCTIONS de Lars von Trier (2003-1h30)

Instigateur de ce courant, Lars Von Trier, quand il ne fait pas la morale immorale dans des succès mondiaux, s’ingénie à mettre en abîme le fonctionnement simple du cinéma. En 2003, le producteur qu’il est aussi pousse le bouchon bien plus loin en se filmant: Il accueille son réalisateur (de film Chiant) préféré et lui commande des films avec des contraintes à s’arracher les cheveux. Une fois qu’il a bien joué à envoyer sa star tourner dans le monde entier , le débonnaire Danois termine par une leçon magistrale de cinéma en forme d’hommage. Et de ricaner. Si ces deux réalisateurs ne sont pas des inconnus à leur coup d’essai, ces deux films ont particulièrement dévoilé leur tendance, géniale : « je fais ce que je veux »…hihihi

DIMANCHE 31 MARS

16 h 00 - 18 h 00 >> Cinéma Les Variétés >> 6 € :

UN DIMANCHE A LA CAMPAGNE 1 : Phi + Foix + Le Bonheur... terre promise -

PHI de Jeremy Van Qhynh (3mn)

FOIX de Luc Moullet (1994-13mn)

LE BONHEUR… TERRE PROMISE de Laurent Hasse (2012-1h34)

Le film modeste que nous pourrions tous faire, que nous avons tous envie de faire. Un homme n’en peux plus de Paris. Il trace un trait sur la carte de France, rejoint une extrémité sud (Pyrénées) et marche plein nord en direction de la mer du même nom. En quelques semaines, il traverse le territoire par un axe assez désertique. Pas très joyeux, assez timides, les gens qu’il rencontre, répondent à ses questions existentielles devant la caméra amateur qu’il trimballe avec lui...

DIMANCHE 31 MARS

18 h 00 - 20 h 00 >> Cinéma Les Variétés >> 6 € :

UN DIMANCHE A LA CAMPAGNE 2 : Transhumance + Dimanches + Bovines

TRANSHUMANCE de Marjorie Caup (2012-4mn)

DIMANCHES de Valéry Rosier (2011-15mn)

BOVINES de Emmanuel Gras (2012-1h02)

Bovines C’est la star du festival. Sortit il y a un an, « Bovines » a remporté un grand nombre de prix et un succès surprenant auprès du public. Véritable profession de foi, le film applique l’adage du festival en 2012: « je me suis arrêté de bouger et j’ai commencé à voir ». Objet de cette observation… la vache. L’animal le plus bouddhiste de la terre passe son temps immobile à regarder autour de lui, tel un bonze en éveil. Pour la première fois, on se met à son rythme. On s’arrête et on la regarde.

VENDREDI 5 AVRIL

20 h 00 - 22 h 00 : REDIFFUSION SURPRISE >> Les Variétés >>

DIMANCHE 7 AVRIL

18 h 00 - 20 h 00 : REDIFFUSION >> CINÉMA Le CESAR >> 6 € :

UN DIMANCHE A LA CAMPAGNE 2 : Transhumance + Dimanches + Bovines

VENDREDI 12 AVRIL

20 h 00 - 00 h 00 : REDIFFUSION SURPRISE >> Les Variétés >>

DIMANCHE 14 AVRIL

20 h 00 - 22 h 00 : >> Cinéma Les Variétés >> :

EXPERIMENTAL : Court-métrage + Free radicals - 6 €

FREE RADICALS: A HISTORY OF EXPERIMENTAL FILMS de Pip Chodorov (1h22) / 2012

« Les artistes, les poètes qui avaient commencé à utiliser le celluloïd avant la Première Guerre Mondiale, se sont toujours trouvés dans un no man’s land. Exclus à la fois des salles de cinéma, ils ont su créer un réseau indépendant qui leur permet de réaliser et de montrer leur films. En se faisant, ils ont construit un corpus qui ne cesse d’influencer notre culture. Je voulais partager avec vous quelques-uns des films que j’aime et vous faire connaître les artistes libres et radicaux qui les ont faits. » Pip Chodorov

En savoir plus sur http://www.lechiant.fr/


Festival International du Film Chiant 2013. Dans la ville de Marseille. Le

Cinéma
37 rue Vincent Scotto  13001 Marseille - Tél. : 0892 68 05 97


Vidéos DVD

Découvrez la boutique DVD Films sans Frontières

Déssins animés, grands classiques du cinéma mondial, documentaires ...