Avant-première du film Noor, réalisé par Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti

Share |

Dans le cadre du partenariat entre le cinéma Les Variétés et l'association Polychromes - organisatrice du Ze Festival - (Association culturelle LGBT de la Côte d'Azur) http://www.polychromes.fr 

Présentation et Débat assurés par l'équipe de Polychromes

Pré-vente dès le 7 avril / Tarifs habituels

NOOR de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti (France/Pakistan/Turquie-1h18) SORTIE NATIONALE LE 23 AVRIL 2014

Festival de Cannes 2012 - ACID / Le film a été présenté lors du Ze Festival de 2012 à Nice

AVANT-PREMIÈRE VENDREDI 18 AVRIL à 21H00 cinéma LES VARIÉTÉS en présence des réalisateurs / Séance précédée d'un Poly' Apéro à 20H00 proposé par Polychromes

Festival Chéries/Chéris 2013 - Grand Prix
Festival de Dieppe 2012 - Grand Prix
Festival des images aux mots 2014 de Toulouse - Prix du public
Festival Méditerranéen de Rome, Italie 2012 - Prix Spécial du Jury
Asian American International Film Festival 2013, New York - prix de la meilleure fiction
Festival MIX Milano di cinema gaylesbico e queer culture 2013, Italie - mention spéciale...

Le film : Au Pakistan, les Khusras sont une communauté de transgenres. On y trouve des personnes qui ont changé de sexe, mais aussi des hommes féminins, ou encore des personnes nées avec un sexe indéterminé à la naissance, qu'on appellerait en France des intersexes.

Les Khusras vivent de spectacles de musique, chorégraphient des danses qui évoquent Bollywood "en plus aguicheur", résument les réalisateurs.

Dans cette société musulmane qu'est le Pakistan, on ne voit guère de femmes danser. Les Khusras assurent cette fonction, entre autres. Des hommes paient des tickets pour les voir tournoyer, dans des robes satinées. Ils jettent aussi de l'argent, pendant le spectacle.

Dans ce road-movie poétique, et politique, les réalisateurs n'ont fait appel à aucun comédien professionnel. "On n'a pas de scénario. On se nourrit beaucoup de ce que les gens nous donnent. On met tout en place pour que l'inattendu arrive", résume Guillaume Giovanetti.

 

Texte de Soutien des cinéastes de l'ACID :

Noor, c’est le nom du personnage principal. Un ancien transgenre ou Khusra au Pakistan. Son rêve : avoir une barbe et des moustaches et trouver l’amour d’une femme. Le vieux sage, Maître Baba, lui indiquera le chemin. Au bout, le lac sacré, fréquenté autrefois pas les fées. Là-bas, les prières s’exaucent. Mais la route est longue et périlleuse. Au-delà de la quête identitaire, c’est d’abord la recherche de l’autre. Ce qui pourrait être une définition du cinéma, de tout acte de création. Comme la danse, cœur du film et source à laquelle Noor s’abreuve pour se trouver. Tous deux arts du temps, poétique du temps. Le temps est la valeur revendiquée, essentielle. Le film prend son temps et le désir des personnages est avant tout la recherche du temps, non pas perdu, mais partagé. Comme le dit Baba : « Je ne veux rien d’autre que le temps passé ensemble avec ma femme, et celui qu’il nous reste encore à vivre tous les deux. » A la fois réaliste et onirique, le film est bouleversant de simplicité et touche ainsi au plus profond. Il s’accroche à l’amour comme le reflet de la lumière sur l’eau limpide du lac rêvé. La magie existe... Noor est un film libre qui parle de liberté, alors entrons dans la danse ! Laurent SALGUES et Oriol CANALS, cinéastes


Avant-première du film Noor, réalisé par Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti. Dans la ville de Marseille. Le

Cinéma
37 rue Vincent Scotto  13001 Marseille - Tél. : 0892 68 05 97


Vidéos DVD

Découvrez la boutique DVD Films sans Frontières

Déssins animés, grands classiques du cinéma mondial, documentaires ...